MIND (& BODY) PROGRAMMING

IMG_1731REDREDRED ADJNA&COEUR1

 

LA PLUPART DES HUMAINS MODÈLE(-NT) LEUR MONDE
À PARTIR DE SON IMAGE QUI LEUR A ÉTÉ “DONNÉE”:
EN RÉEL, ILS NE CHANGENT RIEN – OU PRATIQUEMENT RIEN –
EN CE QUI A ÉTÉ “PRÊT”, DÉJÀ EXISTANT, COMME SI UNE SEULE RÉALITÉ
POSSIBLE, “DESTINÉE POUR EUX”, DONC IMPOSÉE ET N’EXIGEANT DE LA MOINDRE
CRÉATION DE LEUR PART, AU MOMENT DE LEUR VENUE EN VISIBLE.
C’EST CETTE IMAGE – DONNÉE, AUTREMENT DIT: PROGRAMMÉE DANS LEUR ESPRIT –
QUI FORME LEUR FAÇON DE PENSER, DE VOIR,
ET QUI FAÇONNE L’ESPRIT LUI-MÊME AINSI QUE LEURS CORPS,
AVEC TOUTES LEURS POSSIBILITÉS ET “IMPOSSIBILITÉS”
ET AVEC TOUT CE QUI, CHEZ L’HUMAIN, EST L’EXPRESSION,
APERCEVABLE POUR LES SENS, DE SON ÂME*.
LEURS MONDES SONT LES REFLETS EXACTS
DE CE QUI N’EST POURTANT QUE SECONDAIRE,
PAS ORIGINAIRE.
IL Y EN A TRÈS PEU DE CEUX QUI ONT COMPRIS, EN LE DÉCOUVRANT ET VIVANT EN
PRATIQUE, QUE LA RÉALITÉ: CE QUE NOUS NOMMONS “LE MONDE”,
SE FORME À PARTIR DE NOTRE ESPRIT…
UNE DES DIFFICULTÉS POUR LE DÉCOUVRIR – À LA FAÇON POUR QUE CETTE DÉCOUVERTE
NE RESTE PAS QU’UNE “THÉORIE” – SE POSITIONNE DANS CE QU’EST L'”ESPRIT” LUI-MÊME:
QUI N’EST PAS COMPOSÉ QUE DES “COUCHES” CONSCIENTES,
MAIS DONT LA GRANDE PARTIE RESTE L’INCONSCIENCE.

CEUX QUI ONT DÉCOUVERT CELA EN PRATIQUE,
PEUVENT POURTANT RIRE DE TOUT CE QUE L’ON ESSAYERAIT DE LEUR POSER
COMME LA FRONTIÈRE, DE TOUTES LES “PEURS” HUMAINES ET QUE LES HUMAINS
ONT ENCORE, DES “DANGERS” MULTICOLORES ET LES PLUS DIVERS QU’ON TENTE
À LEUR MONTRER COMME “POTENTIELS”, DE TOUS LES “IMPOSSIBLES”.
CEUX QUI L’ONT DÉCOUVERT, ONT LE POUVOIR DANS LEUR MONDE.
ILS NE CRAIGNENT NI DE LA “MALADIE”, NI DE LA “MORT”
QUI LEUR SONT INEXISTANTES.
ILS ONT LES CORPS COMME ILS LES ONT IMAGINÉ ET CRÉE,
ET QUI LEUR SERVENT DANS CETTE VIE,
COMME LES MERVEILLEUX VEHICLES DE LEURS ÂMES.
ET LEURS ESPRITS… ILS CRÉENT SANS PLUS S’ARRÊTER,
SANS CESSER,
JAMAIS.
LA CRÉATION DU MONDE
LEUR MONDE –
EST LEUR MISSION.

 

➸  ➸ ➸

 

BALLADYNA↑WITCH: “MIND (& BODY) PROGRAMMING. INTRODUCTION”
➸ PARIS, 31 MARS – 1 AVRIL 2017.

* Ce que certaines personnes ne créent pas d’un monde qui se trouverait “tout nouveau”, n’est pas forcement quelque chose de négatif: et cela n’est sûrement pas dans les cas – heureusement de plus en plus fréquents – des personnes chez lesquelles cette image, du monde trouvé à leur naissance en visible et l’image d’elles-mêmes en rapport avec ce monde se caractérise des qualités qui leur apportent le bonheur. Dans les cas de telles personnes, leur image du monde – ainsi que d’elles-mêmes en rapport avec lui, leur programme – se lient quand même déjà indissolublement avec la création. L’humain heureux, l’humain qui se réalise, qui s’épanouisse, est un Créateur. Vu l’essence de l’âme, et vu ce d’où on vienne, il ne peut pas être autrement.
On parle ici donc des cas des personnes chez lesquelles leur image programmée du monde dès départ se trouve belle, digne, puissante, passionnante, prospère, remplie de la joie et avec tous les possibles – et en plus, encore incluant la possibilité de la Création de Nouveau (sans qu’il y ait besoin de ré-créer tout, totalement et en commençant dès fondements) dans tout ce bonheur…!
…Mais, cela est toujours encore la chose trop rare.
En général, plein des individus se trouve(-nt) aux prises, et ce parfois pendant toute leur vie, avec une réalité pas acceptable ou pas “totalement” voulue, issue de l’image du monde et d’eux-mêmes qui leur a été programmée – disons même plus fortement: IM-programmée, il arrive que sans scrupules et à la façon violente, mais il arrive aussi qu’à la manière “douce”, pourtant cruelle elle aussi – et qui leur est, dans le meilleur cas, limitante, et dans les cas plus extrêmes – destructrice.
Ce que la plupart des personnes se trouvant dans cette position ne créent pas de la Réalité Nouvelle, peut venir d’une part du fait qu’elles n’en ont pas besoin vital, ultime et urgent de le faire: l’image du monde et d’elles-mêmes en rapport avec celui-ci qu’elles ont reçues comme le programme n’est pas encore suffisamment insupportable, et les effets de cette programmation pas suffisamment invivables, pour qu’ils puissent les pousser à la recherche d’un issu.
De l’autre part, si les individus n’agissent pas pour pouvoir transformer et pour créer leur réalité selon ce qui correspondrait avec leurs rêves, ou s’ils ne le font pas à la manière autre que conventionnelle (donc: se battre contre le “visible”, qui pourtant – lui-même – n’est qu’une image), cela a souvent les raisons dans le fait que leur réalité actuelle, cette donnée au départ, cette imposée, cette image programmée par les pires et inconscients programmateurs (hélas, le plus souvent il s’agit des programmateurs numéro “1”: donc les parents des personnes, les familles, etc…) est ressentie comme un cercle fermé, et – où dans le monde visible on n’irait – elle se forme en une piège dans toutes ses versions et constellations; les personnes ne savent pas comment faire, elles ne savent même pas QUE elles peuvent créer autour d’elles – et ce avec une spontanéité étonnante – tout ce qu’elles rêvent et désirent, et de le faire efficacement, elles ignorent leur pouvoir de sortir facilement, comme si dans une danse de la joie mais aussi celle de la fierté de ce qu’elles ont accomplies, de ce que leurs sens leur présentent comme une prison sans aucune porte et qui n’est qu’une bulle du savon, suite de cette programmation cruelle, dans laquelle on a coupé tous les liens avec les data permettant à déplacer la vision de la personne qu’on a enfermée – à l’extérieur de l’enfermement, et à reprendre son rôle et son statut qui lui est dû de sa naissance : celui du Créateur. 

Advertisements